Contactez-nous


Cosne-Cours-sur-Loire


Palais de Loire
Rue du Général de Gaulle
BP 111
58205 COSNE-COURS-SUR-LOIRE

Tél : +33 (0)3 86 28 11 85


Horaires d'ouverture

D'avril à septembre : du lundi au samedi 9h-12h (en juillet-août 12h30) et 14h-18h30.
Le dimanche 10h-12h30 (en juillet-août 13h).
D'octobre à mars : du mardi au samedi 9h-12h et 14h-17h. Fermé le dimanche et le lundi.



Pouilly-sur-Loire


Tour du Pouilly-Fumé
30, Rue Waldeck Rousseau
58150 POUILLY-SUR-LOIRE

Tél : +33 (0)3 86 24 04 70


Horaires d'ouverture

Février, mars, novembre et décembre : 14h-18h. Fermé le lundi.
Avril, mai, juin, septembre et octobre : 10h-13h et 14h30-18h30. Fermé le lundi.
Juillet et août : 10h-19h tous les jours.

Vous êtes ici > Notre territoire > Découvrir la vallée du Nohain > Le Nohain et ses moulins

Le Nohain et ses moulins

Pourquoi on aime le Nohain

- A Donzy : pour pouvoir discuter avec les meuniers d’aujourd’hui (comme au Moulin de l'île). Pour se balader sur le chemin du Commandeur et profiter d’une balade au calme tout en imaginant l’agitation des meuniers d’autrefois.
- A Moulin l’Evêque : pour retracer l’histoire de la meunerie en une rue.
- Au "Gros Bouillon", à Cosne-Cours-sur-Loire : pour comprendre l’origine du nom de Cosne, "Condate" pour les celtes, qui signifie confluence.


Affluent de la Loire, le Nohain prend sa source à Entrains-sur-Nohain et il parcourt environ 47 km avant de se jeter dans la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire (au "Gros Bouillon"). Il comprend 8 affluents et il traverse 10 communes. Grâce au nombre de kilomètres du Nohain, de nombreux moulins se sont installés et on fait profiter le territoire d’une riche industrie. Au début du 20ème siècle, le Nohain compte 59 moulins dont 36 pour de la farine, 3 pour l’huile, 12 pour des forges, 4 pour fouler la laine, le cuir ou la peau et 4 pour les écorces. 

Visite guidée du Moulin de l'île ©OTLVN

A Donzy

Parmi les moulins les plus importants de Donzy, on peut citer le Moulin de l'île et le Moulin de Maupertuis.

Le Moulin de l'île était à l’origine une pointerie, il a été transformé en 1858 en huilerie qui est toujours en fonction.
Le Moulin de Maupertuis est certainement le plus ancien moulin de Donzy. Son existence est attestée en 1390. La famille Carrouée le maintien en activité jusqu’en 1961. En 1989, le moulin est transformé en Ecomusée de la meunerie ainsi est créée l’Association pour la Promotion du Site du Moulin de Maupertuis. Aujourd’hui, le site retrace l’histoire de la meunerie et vous permet de devenir des apprentis meuniers le temps d’une visite, n'hésitez pas à vous y rendre.


Le chemin du Commandeur, un peu en extérieur de Donzy, est un site exceptionnel. Plusieurs moulins se trouvent le long de ce chemin, ayant appartenu au commandeur de Saint Jean de Jérusalem puis à la famille Monmignaut. Ces moulins servaient pour la farine ou bien pour le foulage des tissus. 

Le Nohain à Moulin l'Evêque©OTLVN

A Moulin l'Evêque

A cheval sur les communes de Cosne-Cours-sur-Loire et de Saint-Père, Moulin l'Evêque se compose de 4 bras du Nohain et jusqu'à 5 roues en fonctionnement. Les moulins ont été donnés par l'évêque d’Auxerre aux moines de la Commanderie templière de Villemoison.

A la révolution Française, ces moulins sont vendus à la famille Mégrot qui reste en place jusqu’en 1983. Aujourd’hui, on peut voir trois vestiges différents de l’exploitation des moulins. Tout d’abord la roue du Moulin Blanc, la particularité est que ce moulin a été transformé en glacière en 1928. Il est resté en activité jusqu’en 1976. Le deuxième vestige est le Grand Moulin, qui comprend au premier étage les meules ainsi que la trémie en parfait état et au rez-de-chaussée, on peut voir le mécanisme qui entrainait la meule. La roue de ce moulin a disparu car remplacée par une turbine lorsque ce moulin a été transformé en scierie. Le dernier vestige est dans le Moulin du Commandeur, ce moulin où il reste la roue a été transformé en atelier de mécanique générale. Mis à l'arrêt en 1983, l’atelier a conservé toutes ces machines et ces outils tels quels : un véritable témoin d’une activité complètement disparue.

Au "Gros Bouillon"

Ce lieu ainsi nommé désigne l’endroit où le Nohain se jette dans la Loire à Cosne-Cours-sur-Loire, sur le quai du Maréchal Joffre. Le "Gros Bouillon" témoigne de la force d’eau dont avait besoin les Forges Royales de la Chaussade pour fonctionner. Aujourd’hui, c'est un lieu de promenade, de fraîcheur et également le lieu d'accueil de l’oeuvre “le marinier et sa barque” de Jean Jacques Bourgeois, rappel de l’activité marinière de Cosne. 

© Office de Tourisme de Cosne - Pouilly - Donzy | Conception itiConseilMentions légales - Contact
Office de tourisme de Cosne-sur-Loire